Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  • Eric - La Cuisine des Jours...
  • Je cuisine mais sans prise de tête. Dans le choix de mes recettes je me laisse guider par les produits disponibles et de saison. Ma cuisine est à mon image, tantôt inspirée, tantôt flemmarde, facile ou plus élaborée, il y en a pour tous les goûts.
  • Je cuisine mais sans prise de tête. Dans le choix de mes recettes je me laisse guider par les produits disponibles et de saison. Ma cuisine est à mon image, tantôt inspirée, tantôt flemmarde, facile ou plus élaborée, il y en a pour tous les goûts.

Vous êtes le

 ième visiteur
     depuis le 05/11/2011
Actuellement     connecté(s)

Recherche Sur Le Blog

Twitter Facebook RSS Pinterest
* Pour suivre les mises à jours et les nouvelles recettes

Les 10 Dernières Recettes



Et pour suivre les mises à jours et les nouvelles recettes
sur votre page facebook, cliquez sur "J'aime"

   
3 mai 2015 7 03 /05 /mai /2015 09:23

Comment rester insensible à ces étendus verdoyantes maculées de milliers de points jaunes à perte de vue. Si vous habitez la campagne et compte tenue de cette saison printanière, vous l'aurez compris, je parle des champs de pissenlits ou plutôt de toutes ces prairies encore épargnées par les traitements chimiques intensifs dans lesquels les fleurs ont encore le droit de citer.

Vous l'aurez peut-être aussi compris, pour ceux qui me connaissent, je reviens de mon Auvergne d'origine et n'ai pu résister à l'envie de faire une bonne confiture ou plutôt gelée de fleurs de pissenlit, en attendant la saison des fruits.

Photo : La Cuisine des Jours... © 2015
Photo : La Cuisine des Jours... © 2015

Cette gelée est un nectar de fleur qui pourrait, presque à s'y tromper, ressembler par le goût au miel élaboré par les abeilles à partir de la même fleur si ce n'est sa texture, plutôt liquide, alors que le vrai miel de pissenlit est lui plutôt cristallisé. Disons que nous obtenons une préparation avec le goût du miel de pissenlit et l'aspect et la texture du miel d'acacias. Ne vous attendez pas à une gelée comme la Gelée de Pommes mais bien à une texture épaisse mais qui reste fluide, comme le miel liquide. Pour une gelée il faudrait ajouter de la pectine en quantité ou de l'agar agar comme pour la Gelée de Fleurs de Sureau.

Je vous livre ici une recette simple mais qui pour autant n'est pas sans donner une certaine somme de travail. Mieux vaut avoir un peu de temps devant soi ou encore mieux, être en vacances en famille et décider d'adopter la lente attitude si à la mode en ce moment. Autrement dit, gens pressés s'abstenir.

Cette recette ne s'envisage qu'avec des fleurs fraîchement récoltées et dans une zone exempte de traitements agricoles intempestifs. Elle ne peut être réalisée que sur la zone de récolte, les fleurs de pissenlit ne supportant pas les voyages une fois cueillies.

Une vraie recette de privilégier ! Ceux-ce de la campagne !

Merci à Amandine, Mathis, Pauline, Titouan et Claire pour le coup de main au ramassage et au dépouillage pour les plus courageux de la troupe !

Ingrédients pour 10 pots de 175 ml

800 fleurs de pissenlit
2,5 litre d'eau
3 oranges
2 citrons
2,4 kg sucre cristallisé roux bio ou blanc au choix


Temps de Préparation : 60 mn
Temps de Cuisson : 45 mn + 50 mn
Temps de Repos : refroidissement


Matériel

Grand faitout avec couvercle
Bassine en cuivre
Petit nécessaire à confiture
Passoire fine
10 pots à confiture (taille Bon.. Mam...)


Préparation

Après le ramassage des têtes de fleurs, plus rapide que l'on ne pourrait le croire, surtout si on est plusieurs, le véritable travail ou plutôt labeur devrais-je dire est le dépouillage de celles-ci. Car il ne faut garder que les pistils et les pétales des fleurs, autrement dit que le jaune et jeter les bases vertes qui autrement auraient tendance à transmettre l'amertume tant connue du pissenlit.

Placez tout cet "or" jaune dans un grand faitout avec couvercle, ajoutez l'eau et les jus, pulpe et pépins des oranges et des citrons pressés, ce sont ces derniers qui vont apporter la pectine nécessaire à la prise en gelée de votre préparation lors de la cuisson.

Chauffez le tout pour l'amener à petits bouillons et laisser cuire ainsi 45 mn à couvert pour limiter le plus possible l'évaporation et en remuant souvent, surtout au début, pour bien incorporer les pétales qui on tendance à flotter en surface.

A la fin de ce temps, coupez le feu et laissez refroidir le tout, tel quel, à couvert, dans un local frais et laissez macérer 12 à 24 heures, rien ne presse, jusqu'au lendemain.

Macération faite, passez le liquide à la passoire fine pour le séparer de toute trace de végétation, pressez les pétales avec le dos d'une écumoire pour finir d'extraire le précieux jus. Celui-ci est de couleur jaunâtre et complètement troublé par le pollen des fleurs, rien d'anormal. C'est en cuisant qu'il va s'éclaircir.

Pesez ce liquide et ajouter le sucre tant pour tant, même poids de sucre que de liquide. Si vous utilisez comme moi du sucre de cannes roux bio la "robe" de votre gelée sera d'un brun doré plus soutenu qu'avec du sucre cristallisé blanc donc raffiné. A vous de décider, mais les quantités restent inchangées.

Versez le jus et le sucre dans la bassine à confiture en cuivre, mélangez bien avant de porter sur feu vif d'abord puis à feu moyen dès le début de l'ébullition.

Comme toute confiture ou gelée mélangez régulièrement et écumez autant que nécessaire. D'expérience, le jus contenant beaucoup de pollen, l'écumage est indispensable pour obtenir une gelée bien translucide et est nécessaire du début à la fin de la cuisson.

En fonction de la taille de la bassine et du volume à traiter, si vous travaillez avec d'autres quantités, la cuisson doit durer au moins 45 mn.

La fin de cuisson peut être déterminée, comme d'habitude pour les confitures et gelées de 3 manières différentes :

Au petit perlé pour ceux qui connaissent, faut avoir l'œil et l'expérience,
A la goutte de gelée qui fige immédiatement lorsqu'elle tombe sur une assiette froide, là aussi ce n'est pas forcément évident pour tout le monde,
Au thermomètre lorsque la température atteint 104°C, là c'est imparable et parfaitement objectivable pour tout le monde.
A vous de choisir votre méthode.

Coupez le feu, écumez une dernière fois et remplissez les pots à confiture, fermez immédiatement et si comme moi vous optez pour des pots qui ferment hermétiquement, retournez-les 20 mn le temps que la gelée bouillante stérilise l'intérieur du couvercle. N'oubliez pas de les remettre à l'endroit après ce temps pour que la gelée fige en bonne position.

Vous voici à la tête de 10 pots de pur nectar !

Bonne dégustation !

Vous aimerez aussi : 

Partager cet article

Repost 0
Publié par Eric - La Cuisine des Jours... - dans Recettes
commenter cet article

commentaires

Jean T. 09/10/2016 21:37

Les assistants du Chef étaient bien ceux qui sont cités : j'en témoigne :D.

Eric - La Cuisine des Jours... 28/10/2016 22:24

Bonjour Jean ;o) Et merci de ton passage et de ton témoignage sur mon blog ! A bientôt pour d'autres échanges.

Brina 05/05/2015 14:33

Merci à vous c'est très détaillé c'est parfait !

Eric 05/05/2015 15:41

Mais de rien, c'est un plaisir ! ;o)