Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

  • Eric - La Cuisine des Jours...
  • Je cuisine mais sans prise de tête. Dans le choix de mes recettes je me laisse guider par les produits disponibles et de saison. Ma cuisine est à mon image, tantôt inspirée, tantôt flemmarde, facile ou plus élaborée, il y en a pour tous les goûts.
  • Je cuisine mais sans prise de tête. Dans le choix de mes recettes je me laisse guider par les produits disponibles et de saison. Ma cuisine est à mon image, tantôt inspirée, tantôt flemmarde, facile ou plus élaborée, il y en a pour tous les goûts.

Vous êtes le

 ième visiteur
     depuis le 05/11/2011
Actuellement     connecté(s)

Recherche Sur Le Blog

Twitter Facebook RSS Pinterest
* Pour suivre les mises à jours et les nouvelles recettes

Les 10 Dernières Recettes



Et pour suivre les mises à jours et les nouvelles recettes
sur votre page facebook, cliquez sur "J'aime"

   
10 août 2014 7 10 /08 /août /2014 13:45

Rien ne se perd, rien ne se créée, tout se transforme, telle est ma devise et celle de cette recette pour le moins récup' et fourre tout ! Mais dont le résultat est fort appréciable et pour presque rien !

En effet, ce samedi jour de marché, j'ai trouvé un primeur qui faisait "soldes" avant de partir en vacances ! Un cageot rempli de légumes pour trois fois rien, ça ne se refuse pas !... Mon côté auvergnat !... Mais voilà, çà fait beaucoup de légumes d'un coup et plutôt matures, surtout les tomates et poivrons ! Donc, plutôt que de laisser perdre, je me suis embarqué dans une méga soupe de légumes, d'environ 5 litres, que je me proposai ensuite de stériliser pour mes réserves d'hiver. Ça c'est mon côté fourmi !...

Laver, trier, éplucher, détailler en dés, tout le cageot y est passé ! Je mets en route la cuisson, je sale et à ébullition je goutte mon bouillon pour vérifier l'assaisonnement. Et là ! Patatras ! Surprise ! La bouche en feu ! Les 4 cornus rouge que je pensais être des poivrons étaient en fait des piments d'Espelette et emportaient tout le contenu du faitout. L'effet de surprise passé, je goûte et regoûte, à la recherche d'une solution pour rectifier cette erreur.

Il me vint alors une idée. Tous les ingrédients, une fois mixés, auront la même couleur qu'une soupe de poissons et le piquant, qui n'est finalement pas si terrible que ça, sera tout à fait approprié ! Me voici donc dans mon congélateur à dénombrer tous les morceaux de poissons que je puisse trouver pour au final revenir avec 2 kg de parures de poissons et barbes de coquilles saint-jacques, celles-là même que je mets toujours de côté lorsque je détaille un poisson ou que je décoquille, en vu de réaliser mes fonds et fumets. Ce sont principalement des parures de chairs, les arêtes, les têtes (sans les yeux et les ouïes qui donneraient un goût amer), bref tout ce qui normalement va à la poubelle mais est tout à fait utilisable et donne du goût. Un soupçon de safran en plus et voici ma soupe de poisson !

Chez le poissonnier, lorsqu'il prépare votre poisson, demandez-lui de vous mettre les parures de côté dans un petit sachet à part et hop au congélateur pour plus tard. Et dites-lui : "c'est pour faire ma soupe de poisson !" Il vous en mettra un peu plus, il a de quoi faire et cela ne vous coutera rien !

Je vous livre la recette avec les quantités que j'ai utilisée, car avec de plus faibles portions la variété de poissons, crustacés et coquillages nécessaire au fumet de cette soupe ne sera pas au rendez-vous.

Une recette née du hasard ou comment retomber sur ses pattes ! Là c'est mon côté chat ! Et le tout pour presque rien ! Là, à nouveau, je fais mon auvergnat, économe !


 

Soupe de Poissons aux Saint-Jacques
Image : La Cuisine des Jours... © 2014
  Ingrédients pour 5 litres de soupes

2 kg de parures de poissons variés
(bar, dorade, maquereau, sole, etc…)
Barbes de 6 coquilles saint-jacques
2 kg de tomates
470 g de céleri branche
400 g de courgette
300 g de piment d'Espelette
140 g de poivron rouge
160 g de concombre
160 g de carotte
130 g de navet
180 g de pomme de terre
2 oignons
4 gousses d'ail
4 feuilles de laurier
8 brins de thym
6 brins de sarriette
4 rameaux d'origan en fleur
1 poignée de feuilles de basilic
1 dose de safran
2 cuillères à soupe d'huile d'olive
15 g de sel
1 pointe de cuillère à café de poivre moulu
2 litres d'eau bouillante


Temps de Préparation : 30 mn
Temps de Cuisson : 45 mn
Temps de Repos : 0 mn

 

Matériel 

Nécessaire de découpe
Grand faitout

 

Préparation

 

Préparer tous les ingrédients avant de démarrer la cuisson.


Peler et ciseler oignons et ail.
Laver et peler carottes, navets et pommes de terre.
Laver, ôter les pédoncules des tomates, céleri, courgettes, concombre, ôter en plus les pépins des piments d'Espelette et poivron rouge, leur laisser la peau et les détailler tous en dés.
Réaliser un bouquet garni ficelé avec le laurier, le thym et la sarriette.
Effeuiller l'origan et ciseler les feuilles de basilic.


Dans un grand faitout, à feu moyen, chauffer 2 cuillères à soupe d'huile d'olive et faire fondre les oignons et ail ciselés sans coloration.


Ajouter ensuite tous les légumes, le bouquet garni, l'origan, le basilic, le safran, sel et poivre.


Noyer avec l'eau bouillante, mélanger et ajouter les parures de poissons et saint-jacques par-dessus.


Forcer le feu et à la reprise de l'ébullition, baisser à feu doux. Laisser mijoter 45 mn afin que les parures de poissons expriment tout leur fumet.


Mixer le tout au mixer plongeur et enfin passer la soupe au travers d'une passoire, progressivement,  louche par louche, en accélérant le passage avec le cul de la louche d'un mouvement circulaire. Toutes les particules fibreuses et morceaux d'arêtes seront retenus, les éliminer au fur et à mesure et progresser louche par louche.


Servir la soupe de poisson bien chaude, accompagnée de croutons de pain grillés, de fromage râpé et d'une sauce rouille.


Bon appétit !


PS : Le surplus de soupe peut être conservé pour plus tard, soit en le congelant, soit en le stérilisant en bocaux. Compter 1 heure à ébullition (100°C).

 

 

Catégorie(s) : soupes - potages - veloutés, poissons - coquillages, conserves & bocaux, accommoder les restes


Mots-clés : soupe, velouté, poisson, soupe de poisson, conserve , stérilisation, bocaux, restes
 


 


 


 

Repost 0
Publié par Eric - La Cuisine des Jours... - dans Recettes
commenter cet article
9 août 2014 6 09 /08 /août /2014 15:00

En été, les jardins et les marchés regorgent de fruits frais, mûrs et juteux à vous mettre l'eau à la bouche !

J'ai bénéficié 
au jardin d'une abondance simultanée de figues vertes et de bâtons de rhubarbe, la seconde production de l'année, de quoi me faire cogiter sur leur association. La recette la plus simple m'est apparue comme la plus évidente et le résultat fut à la hauteur de mes attentes.


Une compote de rhubarbe est toujours un peu fibreuse et acide, par contre, une compote de figues est un peu doucereuse et très lisse. Le mélange des deux équilibre leurs textures et les goûts se maris à merveille.

Afin de rester dans le thème d'une recette simple et rapide, sans prise de tête, j'ai cuit cette compote au four à micro-ondes, me permettant de traiter rapidement de petites quantités de fruits pour un temps plus rapide qu'une casserole sur le feu que j'ai également testée. Elle est deux fois plus longue et  le rendu final n'est pas le même, la texture des ingrédients est moins défaite et le mélange des deux moins intime.

Certaines figues n'étant pas trop sucrées, manque évident de soleil, j'ai ajouté un peu de sucre roux pour soutenir le goût.

Voici donc ma recette simple et rapide d'une compote aux fruits de saison !

Et si vous souhaitez en garder pour plus tard, vous pouvez la stériliser, compter 45 mn à ébullition (100°C) en bocaux hermétique.

 

Compote-de-Figues-Vertes-et-Rhubarbe--500x333-.jpg
Image : La Cuisine des Jours... © 2014
  Ingrédients pour 4 personnes

6 bâtons de rhubarbe
6 figues vertes
1 cuillère à soupe de sucre roux (facultatif)


Temps de Préparation : 10 mn
Temps de Cuisson : 10 mn
Temps de Repos : refroidissement
Temps de Stérilisation : 45 mn


Matériel 

Récipient passant au four à micro-ondes
Film alimentaire
Four à micro-ondes 
Presse purée

 


Préparation

Effiler et éplucher la rhubarbe.

Ôter le pédoncule des figues et laisser la peau.

Détailler le tout en petits dés et les déposer dans un récipient passant au four à micro-ondes.
Ajouter une cuillère à soupe de sucre roux (facultatif)

Si le récipient ne possède pas de couvercle, le ferme avec un film alimentaire tendu percé de quelques trous pour laisser s'échapper la vapeur d'eau.

Cuire 10 mn à 700 watts de puissance restituée.

Il ne reste plus qu'à mélanger et écraser d'éventuels morceaux récalcitrants avec un presse purée.

Laisser refroidir et servir tiède ou froid selon les goûts.

Pour une 
stérilisation, compter 45 mn à ébullition (100°C) en bocaux hermétique.

 

Catégorie(s) : desserts aux fruitsconserves & bocaux


Mots-clés : compote, fruits, figue, rhubarbe

 

Repost 0
Publié par Eric - La Cuisine des Jours... - dans Recettes
commenter cet article
4 août 2014 1 04 /08 /août /2014 20:35

Quelle divine saison que l'été, c'est la profusion de produits frais au jardin, l'occasion de laisser libre court à son imagination et d'être certain de se régaler pour peu que l'on ait choisi les bons produits pour les accompagner.

Je vous propose aujourd'hui une recette, sans prétention aucune, réalisée avec les pommes de terre nouvelles du jardin et deux produits de terroirs de mon Auvergne d'origine que j'affectionne particulièrement, l'huile de noix et la moutarde à l'ancienne de Charroux en Auvergne entre Moulins-Sur-Allier et Clermont-Ferrand, un peu au sud de Saint-Pourçain. Si vous passez un jour par là, faites un détour pour visiter ce petit village médiéval dont les habitants ont su préserver l'authenticité et par la même visitez l'huilerie avec sa meule en pierre d'origine encore en activité. Si le sujet vous passionne il existe également une huilerie à Blot l'Eglise, un peu plus au sud, dans les Combrailles, toujours au nord de Clermont.

Servies ainsi assaisonnées, juste enrobées, sans excès, encore tièdes, les pommes de terre nouvelles révèlent toutes leurs saveurs, l'huile de noix releve leur petit goût sucré et la moutarde apporte la pointe d'acidité et le petit croquant des graines.

Une entrée vite réalisée mais pleine de saveurs de terroir !

 

Pommes-de-Terre-Vapeur-Vinaigrette-a-l-Huile-de-Noix-et-Mo.jpg
Image : La Cuisine des Jours... © 2014
 

Ingrédients pour 4 personnes


8 pommes de terre nouvelles de taille moyenne
3 cuillères à café d'huile de noix
1 cuillère à café de vinaigre de vin blanc
2 cuillères à café de moutarde à l'ancienne
Sel
Poivre


Temps de Préparation : 10 mn
Temps de Cuisson : 20 mn
Temps de Repos : 0 mn


Matériel 

Casserole d'eau froide salée (7 g/litre) 
Saladier

 

Préparation


Laver les pommes de terre et les plonger dans l'eau froide salée dans une casserole.
Porter sur feu moyen et cuire 20 mn, départ à l'eau froide (à la française).

Lorsqu'elles se laissent transpercer facilement, sans résistance, elles sont cuites.
Les sortir de l'eau et les peler à chaud, en s'aidant d'un torchon pour les tenir.

Préparer une vinaigrette avec les ingrédients restant, huile de noix, vinaigre de vin blanc, sel et poivre.

Dans le saladier, détailler les pommes de terre en rondelles un peu épaisses et les napper avec la vinaigrette. Mêler le tout intimement, sans écraser les pommes de terre et servir immédiatement encore tiède.


 


Catégorie(s) : Légumes - Crudités & Salades Composées
Mots-clés : pomme de terre, vinaigrette, huile de noix, moutarde, moutarde à l'ancienne


 

 

Repost 0
Publié par Eric - La Cuisine des Jours... - dans Recettes
commenter cet article
2 août 2014 6 02 /08 /août /2014 22:20

Premiers concombres au jardin ? Ce sont les meilleurs que je connaisse ! Mais au marché c'est aussi un légume de saison ! Veillez tout de même à la provenance…

Voici une idée toute simple de recette, en entrée, que je réalise régulièrement selon plusieurs versions qui évoluent et changent au gré de mes envies et des produits disponibles au jardin ; ciboule dans le cas présent, j'utilise également bien volontiers la ciboulette, l'ail, les feuilles d'oignons fraîches ou d'ail. J'aimerais bien aussi tester avec de l'ail des ours que je connais mal, est-il de saison ? Faites parler votre imagination, les goûts et les saveurs sont présents partout dans le jardin et même au-delà !

Un petit truc au passage pour vous qui n'avez pas de jardin chez vous ! Un oignon qui germe ? Ne le jetez pas, placez-le sur un vase étroit, posé sur le goulot, avec juste le cul qui baigne et vous voici en quelques jours à la tête d'un substitut de ciboule fort agréable ! Pratique aussi en hiver lorsque tout est gelé au jardin !

Voici donc une recette qui goutte bon l'été !

 

Concombre Crème et Ciboule du Jardin (500x333)
Image : La Cuisine des Jours... © 2014

  Ingrédients pour 4 personnes

1 concombre long ou 2 courts
2 cuillères à soupe bombées de fromage blanc
1 cuillère à soupe bombée de crème fraîche
1 cuillère à soupe rase d'huile d'olive
10 belles feuilles ciboule moyenne
1 cuillère à café de gros sel
Poivre moulu


Temps de Préparation : 10 mn
Temps de Cuisson : 0 mn
Temps de Repos : 1 heure


Matériel

Planche à découper
Mandoline ou éminceur à concombre
Passoire
Saladier

 

Préparation

Laver et peler le concombre.

L'émincer en fines rondelles.

Placer les rondelles dans un saladier en ajoutant le gros sel, mélanger et placer au réfrigérateur une vingtaine de minutes au moins le temps que le concombre rende son eau de végétation en excès. On dit aussi faire dégorger le concombre ce qui le rend par la suite plus digeste.

Pendant ce temps, préparer la sauce en incorporant intimement le fromage blanc, la crème fraîche, l'huile d'olive et le poivre d'une pointe de couteau à une pointe de petite cuillère selon préférences.
Réserver aussi au frais.

Laver, essorer et ciseler la ciboule.

Une fois le concombre dégorgé, le rincer à l'eau claire courante dans une passoire pour éliminer l'excédent de sel et le laisser encore au frais au moins dix minutes pour qu'il finisse de s'égoutter. Il est aussi possible de finir de l'éponger dans un torchon propre.

Une fois bien égouttées, incorporer les rondelles de concombre à la sauce crémeuse et une partie de la ciboule ciselée. Réserver l'autre partie pour répartir sur les assiettes, chacun à sa guise.
Remettre au frais le temps de finir la préparation du repas et pour que les saveurs se mêlent bien.

Servir frais en entrée.


 


Catégorie(s) : Légumes - Crudités & Salades Composées
Mots-clés : entrée, légume, crudités, concombre, crème, fromage blanc, huile d'olive, ciboule, ciboulette 


                   

Repost 0
Publié par Eric - La Cuisine des Jours... - dans Recettes
commenter cet article
30 juillet 2014 3 30 /07 /juillet /2014 22:29

Une recette de soupe light ou allégée qui a du goût et qui peut tout autant se décliner chaude ou froide !

De retour de vacances, après 3 semaines, si comme moi vous découvrez dans votre jardin une courgette de 3.5 kg avec une peau digne d'un potiron aussi dure qu'épaisse voici une recette que j'ai élaborée pour ne pas perdre ce magnifique légume fruit. Bien sûr, pas forcément besoin d'une courge pour cette recette, vous pouvez très bien la réaliser avec des courgettes normalement calibrées.

Et si vous ne connaissez pas cette fleur qu'est la bourrache, je vous la présente sur la photo de la recette. C'est bien sûr une fleur 100% comestible, fleurs et feuilles. Evitez les tiges elles sont très filandreuse et présente peu d'intérêt gustatif, pas contre si les feuilles évoque le goût du concombre, les fleurs vous surprendrons par leur net goût iodé n'étant pas sans rappeler nettement celui des huitres.

Sans aucune matière grasse en excès, juste celle du fromage blanc, autant dire pas grand-chose et cette fleur au goût iodé d'huitre voici un plat light et 100 % végétarien avec pourtant le goût de la mer !


Veloute-de-Courge-et-Feuilles-de-Bourrache-au-Fromage-de-C.jpg
Image : La Cuisine des Jours... © 2014
  Ingrédients pour 4 personnes

Pour la soupe :
1 kg de courge (courgette trop avancée)
ou 1 kg courgettes avec peau
240 g de pommes de terres nouvelles
300 g de feuilles de bourraches
500 ml d'eau
3.5 g de sel (7 g par litre d'eau)
Poivre moulu (1 pincée)

Pour la garniture au fromage de chèvre :
120 g de fromage blanc
60 g fromage de chèvre crémeux sans croûte

Dressage :
Fleurs de bourrache
Poivre noir du moulin


Temps de Préparation : 20 mn
Temps de Cuisson : 10 à 20 mn
Temps de Repos : 0 mn

Matériel 


Faitout ou casserole
Moulin à légume
Mixer plongeur 

 

Préparation

Laver la courge avec sa peau, ôter les extrémités et la détailler en gros dés et les déposer dans la casserole, couvrir à peine d'eau (environ 400 ml) la courge contenant et rendant déjà beaucoup d'eau de végétation.

Ajouter les pommes de terre coupées en dés avec le sel, porter sur feu et monter rapidement à ébullition.

Pendant ce temps, laver et rouler les feuilles de bourraches dans un linge propre pour les essorer et les débarrasser de leur piquant puis les ciseler grossièrement avant de les ajouter dans la casserole à ébullition.

Lasser cuire 15 à 20 mn le temps que les pommes de terres soient bien cuites tendres à cœur.

Pendant la cuisson, préparer la garniture au fromage de chèvre en malaxant fromage blanc et de chèvre à la fourchette puis fouetter jusqu'à ce que le mélange soit bien lisse et homogène. En cas de persistance de grains de fromage de chèvre, passer le tout au travers d'un tamis étamine à la spatule.

Lorsque tous les légumes sont cuits, deux ou trois tours de moulin de poivre blanc et passer le tout au moulin à légumes afin de retenir toute la peau de la courge qui peut être fort épaisse.

Un coup de mixer plongeur pour finir de lisser et le tout et servir cette soupe de suite ou plus tard une fois réfrigérez, rehaussé d'une cuillère à soupe de garniture au fromage de chèvre, un rien de tour de moulin à poivre noir et fleur(s) de bourrache.

NB : la soupe peut être stériliser en bocaux, 45 mn à ébullition (100°C) en stérilisateur pour être consommée plus tard et constituer les réserves d'hiver.



Catégorie(s) : soupes - potages - veloutés & bouillons, conserves & bocaux
Mots-clés : soupe, velouté, courgette, courge, fleur, bourrache, light, allégée, cuisine végétarienne, végétarienne, stérilisation, conserve 


                      

Repost 0
Publié par Eric - La Cuisine des Jours... - dans Recettes
commenter cet article
18 juillet 2014 5 18 /07 /juillet /2014 15:00

Toujours en escapade normande, les coques étant si belles cette année qu'un second tour de pêche s'imposait ! Un produit si frais et gratuit ne se refuse pas ! Mais il faut tout de même faire quelques efforts pour le mériter. Une petite heure de grattage des bancs de sable suffit pour récolter de quoi faire une recette pour 4 personnes. A plus de 8 euros le litre en poissonnerie, ça vaut la peine d'y passer un peu de temps ! En plus, rien de tel pour se vider la tête. Economies, détente en gastronomie que demander de plus !

Voici donc une nouvelle recette avec ce produit de qualité inspirée par les produits locaux et de saison, salicornes, tomates et aromates du jardin.

Une recette qui goûte bon l'été et les produits frais !

 

Spaghetti aux Coques Garniture d'Eté
Image : La Cuisine des Jours... © 2014

 

Ingrédients pour 2 personnes

200 à 250 g de spaghetti
1 litre de coques
1 belle tomate mondée coupée en dés
1 petite poignée de salicornes coupées en petits tronçons
20 cl de vin blanc sec
2 cuillères à soupe de crème fraîche
2 échalote ciselées
3 gousses d'ail ciselées
1 petit bouquet de persil ciselé
1 cuillère à soupe de farine
Poivre du moulin
Huile d'olive


Temps de Préparation : 10 mn
Temps de Cuisson : 30 mn
Temps de Repos : 0 mn


Matériel

Faitout
Grande casserole d'eau bouillante salée
Poêle


Préparation

Faire dégorger le coques au moins 2 heures dans de l'eau de mer ou dans un grand volume d’eau salée à 20 g/litre comme l’eau de mer puis les rincer à l’eau courante autant de fois que nécessaire pour ne plus avoir de résidu de sable.

Dans le faitout, à feu vif, dans un filet d'huile d'olive, verser les coques, l'échalote ciselée, le vin blanc et poivrer. Laisser suer le tout à couvert et à feu moyen pendant 10 mn. Débarrasser ensuite les coques de leurs coquilles et les réserver à part. Faire décanter le jus pour éliminer le fond contenant les derniers grains de sable puis le reverser dans le faitout portée à feu moyen pour qu'il réduise.

Pendant ce temps, à la poêle, dans un filet d'huile d'olive, faire fondre l'ail ciselé et ajouter les coques débarrassées de leurs coquilles. Laisser réduire et dorer un peu.

Ajouter ensuite le persil ciselé, les salicornes en tronçons et la tomate coupée en dés. Laisser mijoter à feu moyen 10 mn. Vérifier l'assaisonnement en sel et poivrer.

Mettre les spaghettis en cuisson dans la casserole d'eau bouillante salée le temps indiqué sur le paquet.

Le jus dans le faitout a réduit de moitié, incorporer la farine à la crème fraiche et verser le tout dans le faitout, mélanger de suite au fouet et laisser cuire à feu doux tout en continuant de mélanger jusqu'à ce que cette sauce commence à épaissir.

Lorsqu'elles sont cuites, égoutter les pâtes, les ajouter dans la sauce du faitout et mélanger avant de dresser les assiettes, spaghettis en couronne et coques en sauce au centre. Servir immédiatement.



Catégorie(s) : pâtes & riz - poissons - coquillages & crustacées
Mots-clés :  pâtespaghetti, coquillagecoques, sauce, persillade, tomate, salicornes 


Voir aussi :

Coques au Beurre d'Escargot Gratinées au Parmesan
Coques au Beurre
d'Escargot Gratinées
au Parmesan
Persillade de Coques
Persillade de Coques

Quiche aux Coques et à l’Aneth
Quiche aux Coques
et à l’Aneth
Spaghetti aux Coques Sauce Pesto (640x480)
Spaghetti aux Coques
Sauce Pesto 
            

                                                  

Repost 0
Publié par Eric - La Cuisine des Jours... - dans Recettes
commenter cet article
12 juillet 2014 6 12 /07 /juillet /2014 10:30

En escapade normande, une petite pêche aux coques s'impose ! Elles sont magnifiques cette année ! Pas très nombreuses mais très belles et bien remplies !

Pour l'occasion, avec un produit aussi frais et aussi magnifique, une nouvelle recette s'imposait.

En déplacement avec des moyens limités, j'ai pour une fois eu recours à une sauce pesto déjà préparée, certes bio, mais déjà toute faite. Sinon pour le reste tout est fait maison.

Voici donc une recette du littoral aux parfums de l'été !

 

Spaghetti aux Coques Sauce Pesto
Image : La Cuisine des Jours... © 2014

 

 

Ingrédients pour 2 personnes

200 à 250 g de spaghetti
1 litre de coques
20 cl de vin blanc sec
3 grosses cuillères à soupe de sauce pesto
2 grosses cuillères à soupe de crème fraîche (ben oui, on est en Normandie !)
1 échalote
Poivre du moulin
Huile d'olive


Temps de Préparation : 10 mn
Temps de Cuisson : 20 mn
Temps de Repos : 0 mn


Matériel

Faitout
Grande casserole d'eau bouillante salée


Préparation

Faire dégorger les coques au moins 2 heures dans de l'eau de mer ou dans un grand volume d’eau salée à 20 g/litre comme l’eau de mer puis les rincer à l’eau courante autant de fois que nécessaire pour ne plus avoir de résidu de sable.

Dans le faitout, à feu vif, dans un filet d'huile d'olive, verser les coques, l'échalote ciselée, le vin blanc et poivrer. Laisser suer le tout à couvert et à feu moyen pendant 10 mn. Débarrasser ensuite les coques de leurs coquilles et les réserver à part. Faire décanter le jus pour éliminer le fond contenant les derniers grains de sable puis le remettre dans le faitout, à feu moyen, pour qu'il réduise.

Pendant ce temps, cuire les spaghettis dans la casserole d'eau bouillante salée le temps indiqué sur le paquet.

Juste avant la fin de cette cuisson, déglacer le faitout avec la crème fraîche et la sauce pesto, ajouter les coques pour les réchauffer, égoutter les pâtes, les ajouter dans le faitout et mélanger avant de servir immédiatement.


Catégorie(s) : pâtes & riz - poissons - coquillages & crustacées
Mots-clés :  pâtespaghetti, coquillagecoques, sauce, pesto 


Voir aussi :

Coques au Beurre d'Escargot Gratinées au Parmesan
Coques au Beurre
d'Escargot Gratinées
au Parmesan
Persillade de Coques
Persillade de Coques

Quiche aux Coques et à l’Aneth
Quiche aux Coques
et à l’Aneth
Spaghetti aux Coques Garniture d'Eté (640x480)
Spaghetti aux Coques
Garniture d'Eté
            

                                                  

Repost 0
Publié par Eric - La Cuisine des Jours... - dans Recettes
commenter cet article
5 juillet 2014 6 05 /07 /juillet /2014 07:50

Un rafraichissement du temps, une envie soudaine ou simplement l'opportunité du moment, voici un plat de rognons vite et facilement réalisé !

Pour changer des traditionnels rognons sauce madère et parce que je n'avais plus de madère, j'ai réalisé ma recette maison avec du porto et du vin rouge. Elle a parfaitement supporté la transformation, je dirais même que la sauce change un peu des habitudes en goût et en couleur, d'un brun-rouge sombre assez soutenu, mais toujours aussi excellente !

Ok, bien sûr, il faut aimer les abats ! Ames sensibles s'abstenir !

 

Rognons de Bœuf au Porto et Vin Rouge
Image : La Cuisine des Jours... © 2014

 

Ingrédients pour 2 personnes

1 rognon de bœuf (environ 750 g)
100 g champignons de Paris
1/2 l de vin rouge
10 cl de Porto rouge
2 échalotes
1 bouquet garni (persil, ail, thym, laurier et oignon piqué d'un clou de girofle)
1 filet d'huile d'olive
2 grosses noix de beurre
2 cuillères à soupe de farine
sel, poivre


Temps de Préparation : 15 mn
Temps de Cuisson : 35 mn
Temps de Repos : 0 mn


Matériel

Cocotte en fonte
Grande poêle



Préparation

Blanchir le rognon quelques minutes à l'eau bouillante, supprimer les peaux blanches, le couper en dés et éliminer les masses graisseuses du centre.

Ciseler finement les échalotes.

Nettoyer les champignons, les émincer.

Dans la cocotte, au beurre faire suer, sans coloration, les échalotes et les champignons.

A part, simultanément, dans la poêle avec beurre et huile chauds, saisir les dés de rognons quelques minutes sur toutes les faces en tournant fréquemment, saler et poivrer puis déglacer au porto.

Lorsque les champignons on rendu toute leur eau et qu'elle a réduit, ajouter les dés de rognons et leur jus dans la cocotte, saupoudrer avec la farine, mélanger et ajouter le vin rouge et le bouquet garni.

Portez à ébullition puis réduire à feu doux et cuire à couvert 30 mn.

Servir chaud accompagné de pâtes, de riz ou de pommes de terre vapeur éventuellement parsemés de persil ciselé.

 



Catégorie(s) : charcuteries - pâtés & terrines - Abats
Mots-clés : viandeabatsrognons, sauceporto, vin rouge



Repost 0
Publié par Eric - La Cuisine des Jours... - dans Recettes
commenter cet article
30 juin 2014 1 30 /06 /juin /2014 21:05

L'été arrive ainsi que l'envie de plats vite préparés aux couleurs de saison.

Je vous propose donc ce plat qui ne vous demandera que peu de temps en cuisine, juste de quoi le préparer et ensuite le four fera le reste. Je l'ai réalisé pour deux personnes, en sauteuse, mais si vous êtes plus nombreux, une fois les morceaux dorés, il suffit de les ranger dans un grand plat.

Pour le Bouillon de Volaille, personnellement, je le réalise moi-même d'avance avec les corcasses et je le congèle en portions de 10 centilitres. Voir la recette ici.

C'est un plat convivial qui peut être gardé au chaud, le temps que chacun finisse son apéro.

 

Cuisses de Poulet en Sauteuse au Four et sa Garniture d'été
Image : La Cuisine des Jours... © 2014

 

 

Ingrédientspour 2 personnes

2 cuisses de poulet fermier
6 pommes de terre moyennes
2 tomates
2 échalotes
1 oignon
4 gousses d'ail
2 feuilles de laurier
4 rameaux de thym
1 rameau de romarin
20 cl de Bouillon de Volaille
Farine
Huile d'olive
Sel
Poivre


Temps de Préparation : 15 mn
Temps de Cuisson : 60 mn
Temps de Repos : 0 mn


Matériel

Sauteuse


Préparation

Sur chaque pièce de viande, séparer le pilon de l'arrière cuisse et ficeler cette dernière afin qu'elle reste bien en forme. Saler et poivrer sur toutes les faces et les faire dorer, d'abord côté peau,  à la sauteuse, à feu vif, dans un fond d'huile d'olive.

Préchauffer le four à 240°C (th.8).

Peler et détailler les pommes de terre, échalotes et oignon en gros cubes.

Laisser les gousses d'ail en chemise (laisser la peau).

Tailler les tomates en quartier.

Lorsque les morceaux de viande sont bien dorés, ajouter ail, oignon et échalote pour les faire revenir un peu puis jeter les graisses et garder les sucs, saupoudrer de farine, arroser avec le bouillon de volaille puis ajouter le reste des aromates, les quartiers de pommes de terre et les quartier de tomates par-dessus en dernier pour ne pas les écraser.

Laisser prendre l'ébullition puis transférer la sauteuse à mi-hauteur dans le four bien chaud à 240°C (th.8). Laisser mijoter 60 mn en retournant les morceaux à mi-cuisson.

Servir chaud accompagné des pommes de terre, des dés d'oignon, d'échalote et des ails en chemise. La sauce, une fois déglacée avec un filet d'eau peau être servie à part, en saucière.


 


Catégorie(s) : viandes
Mots-clés : viandevolaillepouletcuisse de pouletau four 


                               

Repost 0
Publié par Eric - La Cuisine des Jours... - dans Recettes
commenter cet article